Pourquoi le dossier prévention incendie est-il obligatoire ?

prévention incendie

Tout incendie peut avoir des conséquences néfastes pour les personnes, l’environnement et la continuité de l’organisation. C’est pourquoi la protection incendie à Genève est essentielle. Les employeurs doivent tenir à jour les documents relatifs à la protection incendie, c’est-à-dire tous les documents les plus importants y compris l’analyse des risques en matière de sécurité incendie.

Méthodes de prévention des risques

La protection incendie s’inscrit dans une démarche globale de prévention des risques professionnels. Il comprend :

  • Éliminer les causes d’incendie en mettant en œuvre des mesures techniques et organisationnelles (notamment action sur les produits combustibles et les sources d’inflammation).
  • L’importance de limiter les conséquences humaines et matérielles, notamment par une détection efficace, une intervention rapide pour évacuer les personnes dès le début d’un incendie et d’intervenir par des moyens internes (extincteur en Suisse, lances incendie renforcé — RIA).
  • Faciliter les évacuations et l’intervention des services d’urgence.
  • recharge cartouche désenfumage.

En raison de la difficulté à mettre en œuvre l’évacuation de tous les combustibles et/ou sources d’inflammation, des mesures doivent être prises pour répondre rapidement et efficacement à un incendie et limiter son impact. Ces mesures visent à :

  • Faciliter l’évacuation des personnes présentes ou assurer la sécurité des personnes handicapées dans le besoin.
  • Limiter la propagation du feu.
  • L’intervention des secours est encouragée.

Pour cela, trois axes seront privilégiés :

  • La conception et l’aménagement des lieux de travail et des environnements de travail.
  • Processus d’évaluation des risques.
  • Précautions techniques, organisationnelles et d’information/formation des employés.

Pour asseoir et pérenniser une démarche de prévention du risque incendie, il est impératif d’impliquer l’ensemble du personnel de l’entreprise, de la direction générale aux exploitants. Tu devrais aussi :

  • Définir et identifier les compétences en interne.
  • Désignez la personne en charge du « feu ». Celui-ci doit s’entourer de compétences internes (responsables de maintenance, médecins du travail, etc.) et externes (compagnies d’assurances, services départementaux d’incendie et de secours, etc.).
  • Impliquant les instances représentatives du personnel (CSE…).
  • Planifier les différentes étapes de la méthode choisie,
  • Communiquer et informer tous les employés des mesures prises et mises en œuvre.

Principes de l’approche préventive

Il est nécessaire d’identifier les sources possibles d’incendie et les sources potentielles d’inflammation grâce à l’expertise d’une société de sécurité incendie. Les produits combustibles présentent un risque. Il est donc nécessaire d’établir leur inventaire, d’étudier leurs propriétés, de comprendre leurs propriétés physico-chimiques et de déterminer leurs conditions de stockage ou d’utilisation. Une action sur le combustible, le comburant ou la source d’inflammation est nécessaire pour éviter le risque d’incendie. Cependant, il n’est pas possible d’évacuer le carburant ou le comburant du lieu de travail ; par conséquent, les actions se concentreront sur les sources potentielles d’inflammation.

Le risque incendie est retranscrit et mesuré dans un document unique, qui permet ensuite aux employeurs d’élaborer un plan d’action qui définit les mesures d’évacuation et de prévention :

  • Éviter les risques
  • Évaluer les risques inévitables
  • Combattre les dangers à la source
  • Adapter le travail aux hommes
  • Prise en compte de la technologie de pointe
  • Remplacer quelque chose de dangereux
  • Planifier la prévention
  • Prendre des degrés de protection collective plutôt que des mesures de protection individuelles
  • Former et informer les employés sur les risques et leurs mesures de prévention.

La protection doit être arrangée en amont et envisagée dès la planification. Un responsable incendie doit être nommé. Il sera amené à travailler avec les responsables de la médecine du travail et de la maintenance, les services d’incendie et de secours et les instances caractéristiques du personnel. Les entreprises planifient et communiquent les différentes phases d’une démarche préventive aux salariés.

Que faire en cas d’incendie ?

Si une alarme incendie se déclenche, ne le prenez pas à la légère, arrêtez immédiatement toutes les activités et restez calme, évacuez les personnes. Idéalement, les appareils doivent également être éteints et les fenêtres fermées. Enfin, lors de l’évacuation, vous devez vous diriger vers la sortie de secours, ne pas vous retourner, ne pas utiliser l’ascenseur et contacter les secours. Les employés doivent comprendre les consignes de sécurité.

Les groupes d’intervention auparavant définie agissent selon leurs rôles :

  • L’équipe initiale est mandatée de donner l’alerte, de lutter contre l’incendie et, selon les mesures prises, de fournir l’équipement de premiers secours et de vous tenir informé.
  • Une deuxième équipe formée aux risques d’incendie et disposant de toutes les compétences nécessaires (connaissant les emplacements et les issues de secours, etc.) doit arriver au plus tôt au point de regroupement afin que les moyens de premiers secours puissent être fournis, que le matériel d’extinction des incendies soit disponible, que les services d’urgence sont accueillis et informer…
Commander des recharges de cartouches de désenfumage en ligne
Limitation des risques d’explosions en milieu industriel