Quelles sont les consignes de sécurité en cas d’incendie dans l’entreprise ?

L’employeur a l’obligation de mettre en place une prévention et une gestion des incendies dans son entreprise. Cela dit, il doit effectuer une combinaison de taches réglementaires, comme la mise en exercice des consignes d’évacuation en cas d’incendie par exemple. Cela permet au collaborateur de s’entrainer à avoir un comportement adéquat, et identifier l’alarme en cas d’incident. Quelle consigne de sécurité en cas d’incendie faut-il suivre ?

Incendie au sein d’une entreprise : que faut-il savoir ?

Un incendie correspond à une combustion qui propage des fumés et chaleur en grande quantité. Il  trouve toujours son origine chez une source d’inflammation comme l’électricité, ou autres sources d’énergie au sein d’une société. Cependant, un court-circuit seul, par exemple, ne suffit pas à enflammer un établissement. Par conséquent, le combustible tel que le bois, les gaz et produits inflammables, avec l’aide d’un comburant (air) prennent aussi leur part dans la réaction chimique.

Mieux vaut prévenir que de guérir

30% des incendies en entreprise viennent du branchement électrique, soit d’une surcharge, ou d’un court-circuit. Heureusement, il existe 4 moyens à mettre en œuvre pour les prévenir : l’installation d’un système d’alerte, la formation sur les exercices d’incendies, l’utilisation des extincteurs et le suivi de la consigne de sécurité en cas d’incendie.

Il faut installer un système d’alarme audible à chaque coin de l’entreprise. Aussi, un exercice d’évacuation doit se faire tous les six mois, afin de tester le système d’alarme et familiariser les collaborateurs. Pour ce faire, des consignes en cas d’incendie doivent être affichées en format visible dans les locaux de la société. Plus encore, il faut prévoir un extincteur d’une capacité de 6 litres pour 200 mètres carrés ou au minimum un par étage.

Les consignes de sécurité en cas d’incendie

Quand l’alarme se déclenche, logiquement, il faut stopper toute activité et débrancher tout appareil électrique. Ces gestes faites, il est impératif de fermer toute armoire et toute fenêtre, avant de quitter l’atelier ou le bureau. Il est important de ne pas fermer la porte à clé lors de la sortie.

Comme consigne de sécurité en cas d’incendie, une fois sorties de la salle, tout le monde ne doit surtout pas se précipiter et prendre les ascenseurs. Il faut se calmer en empruntant l’escalier pour se rendre au point de rassemblement. Une fois au point de regroupement, il est obligatoire de suivre les instructions des responsables du service de lutte contre l’incendie. Les membres de ce service doivent, d’abord, s’assurer que chaque salarié a quitté le lieu de travail. Vérification faite au niveau de tous les coins de l’établissement, le comptage du personnel présent sur la journée commence. Effectivement, ce rassemblement facilite la prise en charge de tous les collaborateurs, et évite de gêner les pompiers et secouristes dans l’exercice de leur travail.

Incendie en entreprise : qu’est-ce qu’un protocole d’alerte ?
Incendie en entreprise : c’est quoi un plan d’évacuation ?